Pour toute demande d’information sur mes œuvres,
contactez la
Galerie Michel Guimont, à Québec et
iF :: créativité collaborative à Montréal.

514.513.2221

200-4388, rue Saint-Denis • Montréal • QC • H2J 2L1

© 2019 • créé à Montréal avec bienveillance avec iF créativité collaborative

  • White Facebook Icon

 

Ruth, son nom. En fait, c’est Marie Ruth Camille Lambert. Mais l’ado n’a retenu que Ruth qui sied bien à ses nouvelles activités de trottoir pour lesquelles elle est si peu douée. « Sitôt que le client m'avait visée, je disparaissais. Mentalement, je veux dire. J'allais rejoindre la face cachée de la Lune. » 

 

Ruth est en fugue. Elle fuit sa vie à la maison, voire sa vie tout court. Destination ? La lune. Ou plutôt, l’inexistence. 

 

De jeune fille rangée, elle passe à la rue où son manque de talent et ses appétits lunaires lui causent bien des ennuis. Mais un soir qui s’annonçait pourtant tranquille, voilà que le drame surgit, faisant basculer de nouveau sa vie.

 

Recherchée par la police, Ruth réussit à fuir la ville pour se retrouver, bien malgré elle, au fin fond des bois où elle s’avère tout aussi peu douée pour la faune forestière que celle de la rue. 

 
Mon père vu de la Lune - Lu par l’auteur
00:00 / 00:00

 

 

Léo n’a rien demandé. Encore moins d’atterrir sur ce rocher sec, perdu en mer, à la merci d’un ciel qui s’entête dans son bleu. Léo a soif, soif de sa mère.

Heureusement, il y a tante Amande et son joyeux spleen éthylique, ses amis, Olive à noyau dur, le nain Basile à la foi de géant, Romain le romanichel et autres descendants des naufragés qui autrefois échouèrent sur son île. Mais surtout, bien calée dans son fauteuil roulant, il y a grand-mère Agathe qui l’aide à naviguer entre imagination et réalité.

 

Léo se raconte des histoires, des histoires « vraies » arrachées à l’invisible pour refaire le monde. Dur de s’ancrer dans le roc. 

 

 
Ma mère est un cactus - Lu par l’auteur
00:00 / 00:00

Une vallée profonde au cœur d’une forêt. Tout au fond sillonne une rivière au bord de laquelle vit un clan. Des hommes au regard de suie. Un jour naît un petit aux yeux clairs. Inquiétant.

 

Mais voilà que le malheur s’installe. La créature en est sûrement la cause. Le regard suspicieux du clan pèse tant sur le petit qu’il se réfugie dans sa quête du savoir. 

 

Chèvre à la patte, il explore sa vallée, palpe, hume, goûte toute chose tant il veut apprendre tout de l’existence. Tout, sauf des hommes.  

 

Quand soudain un événement extraordinaire se produit, sa vie bascule et prend un tout autre sens qui le mènera bien au-delà de sa vallée, bien au-delà de lui-même.

 
Mes yeux trop bleus - Lu par l’auteur
00:00 / 00:00
  • Black Facebook Icon